Tout praticien diplômé de l’Institut Français de Shiatsu se réfère au code de déontologie suivant :

Le praticien s’engage à :

  • Exercer son art dans le respect total de l’intégrité physique et morale de la personne traitée ;
  • Respecter une stricte confidentialité ;
  • Fixer des honoraires en accord avec l’équité en les proportionnant aux prestations fournies, tout en restant libre d’offrir des traitements gratuits, si nécessaire, ou dans le cadre d’un bénévolat ;
  • Toujours garantir une prestation optimum, notamment en maintenant ses compétences au plus haut niveau à l’aide de cours, de stages et formations complémentaires ;
  • Mener ses activités de Shiatsu et de Réflexologie Plantaire en excluant toute forme de prosélytisme religieux, politique ou sectaire – ce qui constituerait un motif de radiation ;
  • Etre détenteur de l’attestation de formation aux premiers secours (AFPS) délivrée par la Croix Rouge Française ou autre organisme habilité ;
  • Présenter un extrait récent de casier judiciaire.

Par ailleurs, le praticien doit garder à l’esprit que le Shiatsu et la Réflexologie plantaire ne sont pas des pratiques médicales au sens occidental du terme. Par conséquent il doit :

  • S’abstenir d’établir un quelconque diagnostic médical ;
  • Ne pas interrompre ou modifier un traitement médical ;
  • Ne pas prescrire ou conseiller de médicaments ;
  • Diriger sans délai vers un médecin toute personne se plaignant ou présentant des symptômes anormaux ;
  • Avoir une conception pluridisciplinaire de sa pratique, ouverte vers les disciplines médicales et paramédicales ;
  • Ne pas oublier que le Shiatsu, la Réflexologie plantaire ne sont ni des médecines, ni des massages, ni des idéologies, mais des arts s’inscrivant prioritairement dans le domaine de la prévention.