Les grands principes des réflexologies

Les réflexologies plantaires que je pratique m’ont été transmises par Elske Miles, à l’Institut Français de Réflexologie, branche de l’IFS, dans laquelle je me suis formée au shiatsu.

Pourquoi parler de réflexologies au pluriel ? Tout simplement parce que les réflexologies sont multiples, et celles que l’on pratique au niveau des pieds ne sont qu’une forme parmi d’autres. Ces différentes réflexologies découlent de différents principes, chacune liée étroitement à son.sa créateur.trice. Par conséquent, pour une fois, on parle d’un type de soin qui s’est développé majoritairement en Europe, sous l’effet de la grande vague de découvertes entre le milieu du XIXe siècle et le début du XXe siècle.

La réflexologie, c’est partir du principe qu’une partie peut représenter le tout : dans une partie du corps, on retrouvera, sous la forme de zone réflexes, chacun des organes, des grands systèmes de notre corps, des articulations… On peut citer ainsi l’auriculothérapie, une réflexologie de l’oreille, mais il y en a d’autres liées aux mains, au visage, au nez…

Mais comment fonctionnent-elles, ces réflexologies ? On trouve deux explications courantes, qui abordent chacune le sujet d’un angle différent ; aussi ne se contredisent-elles pas. La première explication, c’est celle du Système Nerveux Autonome : les actions réflexes provoquent une réaction dans la zone du corps correspondante. La deuxième explication, c’est celle fondée sur les philosophies orientales : le microscopique est le reflet du macroscopique.

En sollicitant ces zones réflexes, la praticienne ou le praticien va pouvoir rétablir l’harmonie dans la circulation de l’énergie dans le corps : libre circulation des fluides. La technique, comme toutes les techniques énergétiques, se fonde sur le principe de l’homéostasie : l’objectif est d’aider le corps à se guérir tout seul en favorisant les systèmes nécessaires à cela, comme le système immunitaire.

cartographie réflexologie plantaire sudafricaine douce

Voici la cartographie de la réflexologie plantaire chinoise. Non-exhaustive et indicative. ©BelEquilibre